LOGEMENT

Le diagnostic plomberie est-il obligatoire ?

Le diagnostic des problèmes de plomberie n’est pas un élément d’inspection obligatoire dans la plupart des régions. Cependant, certaines régions exigent que l’inspecteur l’inspecte. En d’autres termes, le diagnostic de plomberie est obligatoire dans ces régions. Au cas où vous vous demanderiez ce que signifie le diagnostic de plomberie ?

Tout d’abord, voyons comment se déroule le processus d’inspection en général : L’acheteur achète une maison et programme une inspection avec un inspecteur certifié. Après avoir fixé la date de l’inspection, l’acheteur fait des recherches sur les codes et les normes en vigueur dans sa région. L’acheteur doit également prendre rendez-vous avec un entrepreneur local afin de détecter les problèmes potentiels avant la date d’inspection prévue, qui pourraient nécessiter une inspection plus approfondie par l’inspecteur agréé. L’inspecteur arrive à l’heure et commence son processus d’inspection en examinant les documents de pré-inspection signés par les deux parties avant l’inspection.

Ensuite, il vérifie s’il existe des problèmes de sécurité spécifiques à l’intérieur ou autour de la maison qui ont pu être découverts dans les documents de pré-inspection ou identifiés précédemment par l’une ou l’autre des parties lors des négociations du contrat de vente. L’inspecteur inspecte ensuite toutes les parties accessibles de la maison pour vérifier l’intégrité structurelle (c’est-à-dire le placage en briques par rapport au revêtement métallique), les composants électriques, les systèmes de chauffage et de climatisation et le système d’approvisionnement en eau (plomberie).

En fonction de votre régions, c’est là que les choses commencent à se compliquer : il existe différentes règles concernant les composants qui doivent être inspectés et ceux qui peuvent être complètement exclus des listes de contrôle obligatoires !

Maintenant que nous avons couvert ce que signifie le diagnostic de plomberie

Pourquoi une inspection de la plomberie est-elle obligatoire dans certaines régions ?

La raison pour laquelle une région exige qu’un inspecteur vérifie les éléments de plomberie lors de l’inspection d’une maison est que chaque État exige un certain niveau de sécurité du système d’eau. Certaines régions sont plus strictes que d’autres lorsqu’il s’agit de déterminer le niveau de sécurité d’un réseau d’eau et les éléments de plomberie qui doivent être inspectés pour assurer la conformité. De nombreuses normes de sécurité des systèmes d’eau sont basées sur le type de système de plomberie. Une région peut exiger qu’un inspecteur vérifie les éléments de plomberie suivants lors d’un diagnostic de plomberie : tuyaux d’alimentation et d’évacuation, évents, siphons, vannes et raccords.

A lire aussi :   Qu’est-ce que MaPrimeAdapt’ et qui pourra en profiter ?

Quels éléments doivent être inclus dans le diagnostic de plomberie ?

Les éléments suivants doivent être inclus dans le diagnostic de plomberie : Les tuyaux d’alimentation et d’évacuation, les évents, les pièges, les vannes et les raccords. 

  1. Tuyaux d’alimentation et d’évacuation : L’inspecteur doit vérifier si les tuyaux d’alimentation et d’évacuation présentent des fuites, des signes de corrosion et une pente adéquate. L’inspecteur doit également vérifier si les tuyaux sont correctement raccordés aux installations et aux appareils qu’ils desservent.
  2. Évents : L’inspecteur doit vérifier que les évents ne sont pas obstrués, qu’ils ne sont pas corrodés et que leur pente est adéquate. L’inspecteur doit également vérifier si les évents sont correctement raccordés aux installations et aux appareils qu’ils desservent.
  3. Pièges : L’inspecteur doit vérifier les pièges pour voir s’ils sont obstrués, corrodés et bien inclinés. L’inspecteur doit également vérifier si les purgeurs sont correctement raccordés aux appareils sanitaires et électroménagers qu’ils desservent.
  4. Vannes : L’inspecteur doit vérifier que les vannes ne présentent pas de signes de corrosion, qu’elles fonctionnent correctement et qu’elles sont correctement raccordées. L’inspecteur doit également vérifier si les vannes sont correctement raccordées aux appareils sanitaires et électroménagers qu’elles desservent.
  5. Raccordements : L’inspecteur doit vérifier que les raccords ne présentent pas de signes de corrosion et qu’ils sont correctement inclinés. L’inspecteur doit également vérifier si les raccords sont correctement connectés aux installations et aux appareils qu’ils desservent.

Quels sont les éléments exclus du diagnostic de plomberie ?

Puisque le diagnostic de plomberie est une inspection du système d’eau, les éléments suivants sont exclus du diagnostic de plomberie : les composants électriques, les systèmes de chauffage et de climatisation et les problèmes de construction qui ne concernent pas le système d’eau. 

  • Composants électriques : L’inspecteur ne doit pas vérifier les composants électriques, même s’ils peuvent être associés aux systèmes de plomberie. Les composants électriques sont régis par des codes et des normes électriques.
  • Systèmes de chauffage et de climatisation : L’inspecteur ne doit pas vérifier les systèmes de chauffage et de climatisation, même s’ils peuvent être associés aux systèmes de plomberie. Les systèmes de chauffage et de refroidissement sont régis par les codes et normes HVAC/R (chauffage, ventilation et climatisation/réfrigération).
  • Les problèmes de construction qui ne concernent pas le système d’eau : L’inspecteur ne doit pas vérifier les problèmes de construction qui ne concernent pas le système d’eau. Il s’agit par exemple de problèmes de nivellement, de fondations, de murs et de structures.
A lire aussi :   Quelles sont les attentes des seniors pour choisir une maison de retraite ?

Pour avoir plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter notre plombier Montpellier.

Où l’inspecteur doit-il regarder pendant le diagnostic de la plomberie ?

L’inspecteur doit examiner les éléments suivants pendant le diagnostic de la plomberie : les tuyaux d’alimentation et d’évacuation, les évents, les pièges, les vannes et les raccords. 

  • Tuyaux d’alimentation et d’évacuation : L’inspecteur doit examiner les tuyaux d’alimentation et d’évacuation à l’endroit où ils entrent dans la maison et sur toute leur longueur.
  • Évents : L’inspecteur doit examiner les évents à leur entrée dans la maison et sur toute leur longueur.
  • Pièges : L’inspecteur doit examiner les pièges à l’endroit où ils entrent dans les installations et les appareils.
  • Valves : L’inspecteur doit examiner les vannes à l’endroit où elles sont reliées aux appareils sanitaires et aux appareils ménagers.
  • Connexions : L’inspecteur doit examiner les connexions aux endroits où elles sont reliées aux appareils sanitaires et électroménagers.

Conclusion

Le diagnostic de la plomberie est une partie importante de l’inspection d’une maison. L’inspecteur doit vérifier le système d’eau pour s’assurer qu’il fonctionne correctement et en toute sécurité. L’inspecteur peut vérifier le système d’eau en inspectant les tuyaux d’alimentation et d’évacuation, les évents, les siphons, les valves et les connexions. L’inspecteur peut également vérifier la pression et le débit de l’eau à un robinet.

Si l’inspecteur trouve un problème lors du diagnostic de la plomberie, l’acheteur aura le temps de négocier avec le vendeur pour réparer ou remplacer le problème avant la clôture.

Si le vendeur refuse de régler le problème, l’acheteur peut renoncer à l’achat ou demander au vendeur de réduire le prix de vente pour tenir compte de la réparation.

Si l’acheteur engage un entrepreneur pour réparer le problème, il peut demander au vendeur de payer les frais d’inspection de l’entrepreneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *