Senior : comment gérer le stress professionnel efficacement ?

Masse de travail considérable, missions déplaisantes, pression d’une date approchant à grand pas… Au travail, nous sommes régulièrement sous pression. Or, ce stress à des conséquences sur notre santé. L’enjeu de réduire la pression est donc crucial afin de surmonter votre anxiété et améliorer votre quotidien, surtout en fin de carrière. Et vous pouvez également optez pour des méthodes vous permettant de transformer votre stress en stress positif. 

Pourquoi sommes-nous stressés au travail ?

Les causes du stress au travail sont évidemment multiples, mais se résument souvent à :

  • Une surcharge de travail
  • Un environnement professionnel défavorable
  • Des supérieurs toxiques
  • L’ennui

Trop de travail engendre du stress

Et bien souvent, le stress au travail commence par la sensation d’être submergé par la pression due à la charge dont nous sommes responsables. Nous prenons du retard, devons gérer l’insatisfaction des collaborateurs et redoutant le moment où nous devons annoncer à notre supérieur la mauvaise nouvelle.

Et le retard accumulé peut facilement déborder dans notre vie privée. Car face au stress du retard, nous arrivons plus tôt et repartons plus tard, impactant l’ensemble de notre cellule familiale et engendrant également des tensions avec notre conjoint/conjointe.

Un environnement professionnel défavorable

Les valeurs, les codes, les traditions et les règles varient en fonction des entreprises. C’est ce qu’on appelle « la Culture d’entreprise ». Et il arrive qu’elles soient en totale contradiction avec ce que nous sommes, engendrant du stress une fois à notre poste.

Il est courant, dans les secteurs où règne la productivité et la concurrence, que l’individualisme et la malveillance règne. Où votre supérieur/collègue voudra ramener vos actions à lui. Où chaque fin de semaine sera consacrée à un bilan de vos actions lors de longue réunion. Bref, que votre environnement professionnel devienne toxique en raison de la culture de l’entreprise.

Des supérieurs toxiques

Nous passons beaucoup de temps au travail. Au point que nous passons plus de temps avec nos collègues et nos supérieurs qu’avec nos propres familles. Et c’est là que le bât blesse puisque lorsque nous sommes confrontés à des personnes toxiques, nous ne pouvons pas y faire grand-chose.

Et ce ne sont pas les raisons qui manquent de développer de mauvaises relations avec notre entourage professionnel : points de vue divergents, caractère opposé, conflits, voire des supérieurs vous agressant verbalement, ou bien physiquement.

L’ennui, comme source d’anxiété

Enchaîner les tâches répétitives et inintéressantes ou être mis au placard peut rapidement devenir une source de stress. Lorsque nous ne sommes pas stimulés intellectuellement ou physiquement, nous avons rapidement l’impression d’être inutiles. Et cela termine régulièrement par un bore-out, une pathologie causée par l’ennui et causant de la démotivation et du stress.

À l’opposé de la surcharge de travail, l’ennui est également un danger.

Quelles sont conséquences du stress au travail ?

Conséquence physique (fatigue, insomnie), physiologiques (dépression, burn-out, anxiété), comportementales (agressivité, impatience), peuvent rapidement venir assombrir votre vie. Il est donc essentiel d’identifier rapidement les sources de stress éventuelles pour, si ce n’est les supprimer, apprendre à les gérer.

Les piliers de la gestion du stress

Reprenons les bases de la gestion du stress, qui nous serviront bien au-delà de l’environnement professionnel :

  • L’activité physique
  • Le régime alimentaire
  • Le repas
  • La méditation

Et voyons comment construire les fondations solides de notre lutte contre le stress.

Un sommeil de qualité et réparateur

Tous les professionnels de santé vous le diront : bien dormir est à la base de tout. Et ce cycle, que nous répétons chaque jour de notre vie, se doit de respecter certaines règles.

À commencer par la régularité. Efforcez-vous de suivre un rythme régulier en vous couchant et en vous levant à des heures identiques.

Et contrairement aux idées reçues, le sommeil ne se récupère pas le week-end.

Avant de vous mettre au lit, nous vous recommandons de ne pas trop manger. Car votre corps fournira un effort durant la digestion et vous empêchera par la même occasion de recharger vos batteries.

Une alimentation saine et variée

Ce que nous mangeons joue un grand rôle dans notre vie. Certains aliments vous accompagneront dans votre gestion du stress. Privilégiez les vitamines B, le magnésium, les Oméga 3 et la vitamine C. En les incorporant à votre régime alimentaire, vous aurez plus de facilité à gérer votre stress.

Une activité physique adaptée

Le sport fait des miracles. Surtout en matière de stress. Car en activant votre métabolisme, vous créerez de l’endorphine et diminuerez les hormones du stress.

L’activité physique vous aidera également à mieux gérer votre sommeil, en vous permettant d’atteindre plus facilement le sommeil profond, qui est réparateur.

Pratiquer la méditation

En faisant des pauses méditatives, vous aurez à disposition un excellent moyen de gérer votre stress. Plusieurs études démontrent leur efficacité dans le développement de la résilience face à l’adversité, en vous permettant de garder une distance de « sécurité » avec vos problèmes.

La méditation permet de découvrir de nouvelle perspective vis-à-vis de situations stressantes. Nous réduisons la négativité en nous et nous concentrons sur le positif.

Mettre en œuvre la gestion du stress au travail

Les piliers que nous venons de voir vous permettront d’améliorer votre hygiène de vie et cela aura forcément des conséquences positives sur votre stress global.

Mais il existe également des techniques plus directes vous aidant à réduire le stress professionnel.

(Re)prendre le contrôle

Le sentiment de perte de contrôle, nous l’avons vu plus haut, est une source importante de stress au travail. Face à ce sentiment, reprenons le contrôle de nos vies pour retrouver la sérénité. Et commençons par nous réorganiser.

Concentrons-nous sur l’essentiel et éliminons le superflu. Toutes ces tâches absolument pas indispensables qui enlèveront un poids important de nos épaules.

Ce qui est important n’est pas forcément urgent, et vice versa. Apprenez à cibler vos priorités.

Lorsque cela est possible, déléguons. Pas pour nous débarrasser et envoyer la patate chaude qu’est le stress à quelqu’un d’autre, mais parce que nous sommes persuadés que c’est une excellente chose.

Non, avec diplomatie

Avez-vous déjà dit non à quelqu’un au travail ? Si ce n’est pas le cas, quelle est la valeur de votre « oui » ?

Car souvent, nous acceptons toutes les demandes. Des dossiers supplémentaires, des services à un collègue, un dossier important à terminer, etc. Mais votre oui vous engage et implique donc de l’énergie qui peut se transformer en stress.

Il est donc vital d’apprendre à dire non plus souvent, sans tomber dans l’extrémité inverse et ne plus jamais dire oui.

Nous sommes notre environnement

Beaucoup de salariés sont confrontés au bruit. Cela des commerces, des chantiers ou des open spaces. Et ce dernier et le plus pernicieux car, sans être aussi bruyant qu’un bulldozer sur un chantier, il est tout aussi néfaste sur notre concentration.

Alors, vous ne pourrez certainement pas obtenir un bureau individuel. Mais le simple fait de prendre complètement possession de votre espace pourra déjà vous aider à vous sentier mieux. Rangez et optimisez votre espace à votre convenance, décorez votre bureau et rendez le plus chaleureux. Investissez dans un casque antibruit. Écoutez des musiques relaxantes. En plus de réduire votre stress, vous augmenterez votre productivité.

Provoquer les opportunités

L’ennui est une cause de stress. Et si vous vous ennuyez au travail, il est peut-être temps de faire évoluer vos missions au sein de l’entreprise.

Avant d’aller voir votre manager pour lui en parler, posez-vous les bonnes questions : que désirez-vous accomplir ? Être davantage sur le terrain ? Des domaines de prédilections ?

Une fois ses réponses en poche, parlez ouvertement et proposez-lui de prendre en main de nouvelles compétences.

Faites la paix

Face aux collaborateurs et managers toxiques, jouez le franc-jeu. Réglez les problèmes rapidement en évitant de mettre la poussière sous le tapis. La chose à ne pas faire : ne rien faire. Les problèmes se tassent rarement par eux-mêmes.

La plupart des conflits sont dus à des incompréhensions. Une discussion franche aidera souvent à aplanir une relation toxique.

Par contre, pour les situations violentes, faites-vous accompagner par un médiateur ou un avocat.

Je pose ma dém

Radicale mais efficace dans certaines situations. La démission permet de gérer son stress quand on n’arrive au bout d’une situation inextricable. Alors, quels sont les signes qu’il est temps de partir ?

  • Votre travail vous déplaît. Plus d’évolution possible. La boule de stress ne vous quitte plus et vous redoutez toutes les journées qui s’annoncent.
  • La culture d’entreprise est aux antipodes de vos valeurs. Rien à faire, elle est trop ancrée. Et la direction n’est pas prête à changer la situation.
  • Plus personne ne vous considère. Vous n’êtes qu’un salarié remplaçable par un nouveau CV en quelques minutes. Trouvez un nouveau travail où vous serez considéré à votre véritable valeur.

En résumé, il ne faut pas fuir les problèmes pour gérer son stress, mais admettre que certaines situations ne changeront pas. Démissionner devient la seule solution viable.

La gestion de notre stress est vitale

Nous serons tous touchés par le stress à un moment ou un autre de notre carrière. Et c’est normal. Nous devons nous inquiéter quand il devient pérenne.

Car comme nous l’avons vu, le stress qui s’installe aura des conséquences graves, que nous devons absolument éviter pour nous-même, et pour nos proches. Et faisons en sorte de prendre du plaisir lors des dernières années de notre parcours professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *